Randonnées

Dès que les beaux jours arrivent, l’association le hameau de Valaury organise des randonnées ouvertes à tous, pour faire découvrir le patrimoine du Hameau ainsi que ses alentours.

Vous trouverez ainsi le descriptif des randonnées déjà effectuées. Si une de ces randonnées vous intéresse ou que vous souhaitez connaître les randonnées à venir, nous vous invitons à consulter l’agenda.

Randonnée : direction Solliès-Ville

Par un beau soleil, départ à 9h30 de la place du Hameau pour prendre le sentier qui rejoint la piste juste au-dessus du Hameau. Cette balade est balisée. Un poteau est placé un peu en retrait, il confirme la bonne direction avec les kilomètres à parcourir. Il suffit alors de suivre la piste presque tout le long, sauf sur la fin où il y a un peu de route pour arriver à Solliès-Ville.

Nous avons pu admirer le paysage notamment le couvent Saint-Hubert, Solliès-Pont ou encore Notre Dame des Anges.

Une fois arrivés à Solliès-Ville, nous avons visité les ruines du Château des Forbin et pique-niquer en attendant les activités programmées de l’après-midi.

Puis, à 14h00, nous retrouvons notre guide, Nora, pour un circuit des musées de la ville. Nous commençons par le Musée du costume provençal situé dans un ancien moulin. Nous avons pu découvrir plus de 200 costumes typiques de Provence datant du XIXème siècle jusqu’au début du XXème siècle. Nous avons passé un bref moment à l’exposition d’arts contemporains situé au 1er étage de ce musée.

Après, nous avons visité la superbe église Saint-Michel (fin  XIe – début  XIIe) qui se compose d’un subtil mélange de style roman et gothique. L’église abrite un buffet d’orgue dont le son s’élève souvent pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Notre circuit se termine par la visite commentée du Musée Jean Aicard. Cet homme fut poète, romancier, Académicien mais également maire de Toulon. Il était surtout un amoureux de Solliès-Ville, d’où l’achat d’une maison transformée en musée. Ainsi, nous avons pu découvrir de nombreux souvenirs et objets lui appartenant. 

Cette belle randonnée a été très appréciée par l’ensemble de ses participants. Notre guide Nora a su capter notre attention et éveiller notre curiosité. Nous la remercions pour son accueil et sa gentillesse.

Randonnée : l’oppidum du Castellas

Cette randonnée débute de la chapelle Sainte-Christine située à Solliès-Pont. Nous laissons les voitures pour prendre le sentier montant à l’Oppidum. Attention ! Ce sentier n’est pas balisé. Il vaut mieux ainsi être accompagné par un guide qui connaît le chemin en ayant déjà fait un repérage et même un peu de débroussaillage. En effet, la végétation est très dense et le sentier étroit par endroits peut s’avérer dangereux (risque de chute).

En ce printemps, nous cheminons doucement parmi les romarins odorants, les cistes aux belles fleurs blanches ou violette, les chênes kermès…  De grandes lianes de salsepareille pendent des pins et donnent une allure de jungle. Les genêts sont en fleurs, leur parfum suave se répand délicieusement dans l’air. Tout est encore vert et luxuriant. En montant, nous découvrons une petite source, puis sous la végétation, apparaissent des restanques et des ruines qui rappellent qu’autrefois toute cette zone était cultivée. 

Enfin, vers le sommet, apparaissent les premiers éboulis de pierres calcaires qui signalent que nous arrivons au pied du rempart de l’Oppidum. Ce dernier est situé sur la colline du Castellas à 349 mètres d’altitude dominant ainsi la rive gauche du Gapeau. C’est un site classé monument historique depuis 1969. Des fouilles ont été pratiquées. Ainsi elles ont mis en lumière des habitations celto-ligures, des ateliers, des ruines de fortification … 

Partout, la vue est magnifique ! Nous apercevons les hauteurs de Solliès-Ville, le sommet du Coudon, ainsi que la trouée de la vallée du Gapeau et Solliès-Toucas. Nous parcourons toute la longueur du rempart. Une autre vue apparaît sur la plaine de Solliès-Pont, le Fenouillet et le massif des Maures ainsi que son point culminant Notre Dame des Anges. 

 Nous entamons la descente pour finir par un pique-nique derrière les chapelles à l’ombre des oliviers.